Céline Cléron
Série Seules les pyramides ne fondent pas au soleil
2019/2020
Encre sur ballon de baudruche - 17,5 x 12,5 cm chaque

Prix : 700 € chaque

Céline Cléron est diplômée de l’Ecole Supérieure des Beaux-arts d’Angers (2000) et de l’Ecole des Beaux-arts de Poitiers (1998). Elle vit et travaille à Paris. 

 

Dans ce monde désenchanté, où la société humaine éprouve le sentiment parfois violent d’une perte de sens et d’un déclin des valeurs, l’art de Céline Cléron apparaît comme une des rares planches de salut pour réouvrir avec humour et poésie nos imaginaires aux dimensions du rêve, de la magie, du conte et de l’enfance.

 

Dans sa série intitulée Seules les pyramides ne fondent pas au soleil, des dessins à l’encre sont réalisés sur la fine peau de ballons de baudruche avant d’être ensuite éclatés par l’artiste.

De cette petite catastrophe dont il ne reste que quelques éclats naît un véritable bouleversement d’échelle du dessin devenant aussi petit et précis qu’une miniature.

Dans une atmosphère de « fin de célébration » l’’artiste nous raconte ainsi des petites histoires sur l’instabilité des choses, celui de notre monde notamment. Que reste t il une fois que tout a explosé, que tour s’est évanoui ?

Une lampe d’Aladin conduite par un pilote chevronné évoque l’espoir et les souhaits d’un avenir plus clément, un gorille se pose la question de son devenir et celui de l’homme, un jeu de Puissance 4 se glisse à l’intérieur du temple d’Héliopolis, le gant de satin de Gilda devient gant de fauconnerie, l'homme réduit à son seul squelette reprend le chemin de l’école ou du travail, une princesse du Moyen Äge supporte et rivalise avec un menhir plus grand qu’elle.