Luisa Ardila / LA GRANDE PEUR




13 mars 2021 - 30 avril 2021


Luisa Ardila est née en 1990 à Bogota. Elle est diplômée de l’École des Beaux-Arts de Marseille, et lauréate du 1er Prix François-Bret en 2019.

Le titre de l'exposition, La Grande Peur, est emprunté à un roman de Charles-Ferdinand Ramuz, La Grande Peur dans la montagne, publié en 1925. Il s'agit d'une chronique montagnarde obscurcie par une mystérieuse superstition, et dont le drame final évoque l'implication de l'irrationnel dans la vie quotidienne.

En effet, il est question, dans la peinture de Luisa Ardila, et notamment dans cette nouvelle série réalisée pour l'exposition, d'images, de scènes, extraits de la vie quotidienne de l'artiste, dont la combinaison sur une même toile pousse à un éclatement du réel qui engendre une histoire parallèle, désormais libre de s'épanouir dans nos pensées les plus profondes.

La dualité est un thème majeur dans l'oeuvre de l'artiste, comme le réel confronté au surnaturel, le vrai au faux, le bien au mal. Les personnages, souvent, se dédoublent, chacune des entités se révélant d'essence différente. La nature est traitée sur un plan d'égalité avec la figure humaine, ce qui lui confère une densité particulière et mystérieuse. L'homme, parfois, semble s'y diluer complètement pour devenir motif, forme, couleur.

Ces derniers toiles sont inspirés des tableaux votifs, et des blasons médiévaux, par leur composition. La toile est structurée en plusieurs espaces de représentation, des scènes autonomes, mais aussi des zones saturées de motifs géométriques, composant ainsi une narration qui implique une lecture sensible, connectée à l'inconscient.